L’association – Kermarron Maison Solidaire

L’association

Kermarron Maison Solidaire

Kermaron Maison Solidaire, c’est une association Loi 1901 créée en 1986 par un collectif d’habitants de Kermarron.

Elle a pour but de créer, d’organiser et de gérer collectivement des projets et des actions solidaires voulus, conçus, décidés et évalués par les participants adhérents aux présents statuts.

Cette association, ancrée sur le quartier de Kermarron, est ouverte à tous sur le territoire. Elle vise à mettre en oeuvre et à promouvoir toutes les initiatives qui concourent à l’émancipation, aux échanges et au développement des solidarités entre habitants pour contribuer à un mieux-être individuel et collectif.

A travers l’Assemblée Communautaire, l’association assure collégialement la gestion de la Maison Solidaire de Kermarron qui est un lieu de rencontre, d’éducation populaire, d’expression citoyenne, de convivialité et d’ouverture au monde dans le respect des valeurs de dignité humaine et de solidarité.

Aujourd’hui agréée Espace de Vie Sociale par la Caf du Finistère et Jeunesse et Education Populaire par la DDCS, la Maison Solidaire de Kermarron est reconnue dans son action pour son travail et sa capacité à mettre en oeuvre des dynamiques collectives et participatives.

Adhérer à l’association :

Adhérer à la Maison Solidaire de Kermarron, c’est avant tout soutenir notre projet collectif et nos principes de fonctionnement.

Nous proposons 3 types d’adhésions :

  • une adhésion famille, à 10€/an
  • une adhésion individuelle à 8€50/an
  • une adhésion groupe (pour les associaiton) à 50€/an

Les adhésions se font sur l’année civile.

Nous sommes également habilités à recevoir des dons, qui peuvent être déduits de votre imposition à hauteur de 66%.

 

 

Le quartier de Kermarron :

Kermarron est le nom d’un quartier de logement d’habitat social rattaché au quartier de Ploaré, à l’Est de Douarnenez, ville de 14 000 habitants aujourd »hui. Des barres d’immeubles de 4 étages construites en 1967 ont remplacé une ferme située sur une colline, ils dominent aujourd’hui la ville. C’est un lieu enclavé, on ne passe pas par hasard à Kermarron. On arrive par la zone pavillonnaire de la rue Charles de Foucauld qui est une impasse.

Les immeubles sont aussi répartis sur la rue Maréchal Leclerc  : deux rues où les habitants ne se rencontrent pas aisément. La cité HLM domine le quartier de Pouldavid au sud, est bordée par l’axe de pénétration au centre ville de Douarnenez à l’Ouest.

 

Au Nord de la cité, sur la rue Maréchal Leclerc, l’on trouve l’école maternelle Henri Wallon, et un peu plus loin, le Lycée Jean-Marie Le Bris. A l’Est de la cité, c’est le quartier de Ploaré, avec tout proche, seulement séparés par des friches, les lotissements pavillonnaires de Kerguimigou et un peu plus loin la cité HLM de Bréhuel.

C’est la plus grande cité HLM de la ville, conçue pour héberger, à l’origine, environ 1200 habitants dans 303 logements. Les élus ont mis en place une politique de logements sociaux à une période de plein emploi. Aujourd’hui, environs 300 personnes vivent sur le quartier.

Le renouvellement d’habitants est important, de 15 % à 20 %, aussi de nouvelles personnes arrivent régulièrement. Ce phénomène est lié à différents facteurs : certaines familles sont « en transit » le temps de la construction d’une maison  ou d’un meilleur logement ; lorsque l’effectif de la famille se réduit, elle quitte ces grands appartements.

En 2016, la démolition de « l’Arche », grande barre d’immeuble enclavant le quartier, a permis une ouverture physique, à aéré le quartier, et a marqué une phase importante du programme de réhabilitation qui continue

aujourd’hui avec la poursuite de la réfection des logements et l’amélioration thermique des bâtiments.

 

La Maison Solidaire est l’unique lieu de vie et d’animation du quartier, où il n’y a ni commerce, ni café, installé au rez-de-chaussée d’une tour, au cœur du quartier.