La Maison Solidaire a réouvert ses volets

Après 9 semaines de fermeture « physique » de la Maison Solidaire, les premiers accueils collectifs ont repris cette semaine. Les volets sont de nouveau ouverts, et ça fait du bien !

Fermeture « physique » pendant le confinement, car la Maison Solidaire est restée en action pendant tout ce temps, pour assurer les missions prioritaires : veille sociale, suivis et accompagnements individuels, soutien à la parentalité, lien avec les jeunes, aide alimentaire…

Depuis ce lundi, l’accueil a été possible de manière adaptée. S’il n’y a plus d’accueil informel, libre, comme avant, la porte reste cependant ouverte :

Les matins sont réservés à des accueils individuels, sur rendez-vous, pour des démarches administratives, des accompagnements spécifiques. Les après midi sont ouverts sur des temps collectifs, mais tout de même limités, notamment pour les Plijadur le mardi après midi, les jeunes le mercredi, et d’autres temps adultes les autres jours. Ces accueils se font également sur inscription pour garantir les mesures de sécurité (10 personnes max par espace…)

L’occasion de faire le point sur cette période de confinement, de déconfinement, de « positiver » et accompagner le vécu de cette situation. L’occasion aussi de construire collectivement la suite, d’imaginer de nouvelles formes pour se retrouver… On va réinvestir l’extérieur (temps que le temps le permet), redécouvrir le plaisir de se retrouver.

Des temps spécifique entre parents se mettent en place, pour se questionner sur cette période, dépasser ses doutes, partager, trouver ensemble les réponses à nos questions, adapter notre manière d’être parent dans ce contexte.

Parallèlement, nous continuons à garder le lien avec ceux qui ne peuvent pas encore sortir, qui restent confinés pour se protéger. Par téléphone, en visite protégée… Nous maintenons également le relais sur l’aide alimentaire, la distribution hebdomadaire de lait sur les quartiers…

La vie reprend, continue, et il y a temps de choses à faire, à imaginer, à construire… collectivement!